Actualité

Le vrai tombeau des morts est la mémoire des vivants

Les prochaines activités

  • Les prochaines réunions mensuelles : vendredi 24 novembre à 14h, au Centre de Santé Miroir, rue du Miroir 65
  • Jeudi 14 décembre à 14h à l’Entr’Aide des Marolles, rue des Tanneurs 169
  • La cérémonie d’hommage annuelle aura lieu le mercredi 25 avril à 11 à l’Hôtel de Ville de Bruxelles

Les activités passées

  • La dernière semaine d’octobre, nous avons fleuri les tombes des Morts de la Rue dans les cimetières de la région bruxelloise.
  • 24 octobre à 10h : Cimetière d’Auderghem
  • 27 octobre à 10h, cimetière de Bruxelles
  • D’autres lieux et dates à venir
  • Le 2 novembre à 10h, rendez-vous à l’arbre des Morts de la Rue, place de l’Albertine, pour y déposer des fleurs à la mémoire des personnes qui nous ont quittés depuis novembre 2016, qui ont été enterrées dans un des cimetières de la région, qui ont été rapatriées dans leur ville ou pays d’origine, ou qui ont été incinérées.
    Fleurs et musique bienvenues.

- *La cérémonie d’hommage au 72 Morts de la Rue en 2016 a eu lieu le 3 mai, à 11h, à l’Hotel de Ville

Vous pouvez télécharger la farde de presse

PDF - 761.9 ko
fp 2017

Le contenu de la farde distribuée lors de la cérémonie

PDF - 1.2 Mo
Contenu farde 2017

- Visite au cimetière

JPEG - 5.5 Mo
2 novembre 16
  • Ce 2 novembre 2016, quelques membres du Collectif se sont inclinés sur les tombes des morts de la rue, y ont allumés de petites bougies et planté quelques brins de bruyère, modeste symbole du souvenir.
    Un poème écrit sur une plaque de zinc fut déposé sur la tombe de
    l’un d’eux en signe de recueillement pour chacun d’entre eux :

Où sont les berceaux
et l’espace du nom ?
Où la bouche la prière
le baiser ?

  • PNG - 7.7 Mo

    L’odeur (théâtre)

« Anouar, le sans-abri, est mort. Le travailleur social se lève comme tous les jours. Va partir au travail. Il doit aussi vivre avec cette absence. Continuer son travail, avec les autres. Comme à chaque fois qu’il y a un mort. Il cherche à tenir, encore, trouver du sens, y croire... Mais cette fois, c’est trop. Cette fois, tout a un sale goût. Cette absence l’envahit. Les mots sortent. On le sait c’est difficile de tenir dans ce métier là. Le travailleur raconte. »

Du 13 au 15 octobre à la Vénerie/ Centre Culturel de Watermael-Boitsfort
Dans le cadre de "APRES LA RUE"
Tristan Bordman / Simon Duprez / Emanuele Gonano / Anaïs Moreau / Marion Pillé / Rémi Pons
Salle des Ecuries / Place Gilson, 3
+ d’infos : https://labandeasbl.wordpress.com/theatre/lodeur-theatre/